Le discours du rassemblement 8 janvier à Aix en hommage à Charlie hebdo

voici le texte que nous avons écrit collectivement avec les divers partis, associations et syndicats aixois et qu’à lu  Philippe Senegas responsable de la LDH Aix.

 

C’est d’abord un hommage que nous voulons rendre ce soir, hommages aux victimes, condoléances  et compassion avec les familles et les amis, solidarité aux blessés et à la rédaction de Charlie hebdo.

 

Nous condamnons avec la plus grande force cet acte terroriste, ces meurtres sauvages, infâmes, ignobles. Rien ne peut les justifier.

…tous assassinés, avec les autres personnes gravement blessées, c’est la liberté de la presse, le droit à l’information, à la critique, à l’impertinence,  à la caricature qui sont atteints, c’est la République qui est blessée. Celle qui permet l’expression de la diversité des pensées et des idées, celle qui permet le débat démocratique, la tolérance, le respect de l’autre. Oui, ce soir, nous sommes tous des Charlie !

 

Face à cette barbarie  la réponse est double :

–        – Celle de l’état de droit : que les assassins soient retrouvés et punis à la hauteur de leurs crimes

–          – Et celle du rassemblement que nous constituons pour dire le refus de l’inacceptable, et notre attachement, notre combat pour ce que nous partageons : les valeurs de la République, la démocratie, la solidarité, la laïcité.

Nous ne voulons pas confondre ces  assassinats politiques avec quelque religion que ce soit. Nous dénonçons cet usage violent et terroriste de l’islam et marquons notre solidarité avec les nombreux musulmans français qui sont aussi agressés et pris en otage par cette instrumentalisation politique de leur religion. Nous ne laisserons pas, sans réagir,  prospérer l’idée que l’islam, que nos cités et nos quartiers, que l’immigration engendrent des monstres. C’est d’abord en France, aux tenants de cette idée, ceux qui, pour des raisons politiciennes, depuis quelques mois, jouent avec les peurs, les racismes, les extrémismes, les amalgames pour cracher de différentes manières leur haine de l’étranger, que profite le crime,

Notre unité s’oppose à l’amalgame, notre condamnation s’oppose à ce qui se nourrit des peurs et alimente la haine.

 

Voilà pourquoi nous ne cesserons de combattre le racisme, la xénophobie, l’islamophobie

Voilà pourquoi nous défendrons inlassablement notre République une, indivisible, laïque.

Voilà pourquoi, en paraphrasant R Badinter, je dirai : « le temps de la fraternité est arrivé ».

Je voudrais terminer par cet extrait du poème « Liberté » de P Eluard :

Sur toutes les pages lues,

Sur toutes les pages blanches

Pierre sang papier ou cendre

J’écris ton nom

 

Sur la lampe qui s’allume
Sur la lampe qui s’éteint
Sur mes maisons réunies
J’écris ton nom

Sur le front de mes amIs

Sur chaque main qui se tend

J’écris ton nom.

LIBERTE

Nous faisons une minute de silence pour

Avec  Frédéric Boisseau, agent d’entretien

– Franck Brinsolaro, policier

– Jean Cabut, (alias Cabu) dessinateur

– Elsa Cayat, psychanalyste et chroniqueuse.

– Stéphane Charbonnier, (alias Charb) dessinateur et directeur de publication

– Philippe Honoré, (alias Honoré) dessinateur

– Bernard Maris, (alias Oncle Bernard) économiste et chroniqueur

– Ahmed Merabet, policier

– Mustapha Ourrad, correcteur

– Michel Renaud, ami

– Bernard Verlhac, (alias Tignous) dessinateur

– Georges Wolinski, dessinateur

 

Lien Permanent pour cet article : http://cyrildimeo.fr/2015/01/09/le-discours-du-rassemblement-8-janvier-a-aix-en-hommage-a-charlie-hebdo/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.