Un sursaut

Chers amis

C’est avec beaucoup de douleur et de colère que j’ai vécu ce dimanche soir. Voir dans ma ville, Maryse Joissains, arriver très largement en tête après d’aussi longs mois de mobilisation en marchés, réunions et porte à porte a été très violent. Après avoir entendu si souvent un rejet massif des méthodes et de l’incurie du clan Joissains ce score m’a surpris.

Après une succincte analyse des résultats électoraux, force est de constater que la droite s’est fortement mobilisée et que les réseaux de clientèle locaux ont joué à plein. Joissains fait avec Bruno Genzana un peu plus que le nombre de suffrages de Sarkozy à la présidentielle 2012. Elle a donc maintenu son socle électoral avec peu d’apports personnels. Mais surtout ce qui est patent c’est la démobilisation massive de l’électorat de gauche. La liste Baldo perd 8 000 voix par rapport au score de François Hollande et le Front de gauche perd plus de 5 000 voix par rapport au score de Mélenchon. Pour sanctionner le gouvernement l’électorat de gauche a donc déserté les isoloirs.

Il est assez injuste qu’une liste menée par un leader qui porte un projet de régénération éthique de la politique, qui est hors des affaires d’appareil du PS et qui a été désigné démocratiquement hors des magouilles de parti, paye pour une politique nationale… Il est désagréable qu’une critique et sanction de Hollande et de son gouvernement se traduise par un avantage pour Mme Joissains. Mais il en est ainsi. Vu le coup de tonnerre, je crois que le gouvernement a entendu cette colère et notre mécontentement. Mais j’espère que les aixois n’iront pas jusqu’à redonner la ville à un 3e mandat Joissains.

Aussi dans la triangulaire qui se profile, Rouvier (FN), Joissains (UMP), Baldo (PS) je vous invite à mobiliser vos amis, vos entourages, pour leur expliquer que l’enjeu local de redressement urbain, écologique et social d’Aix ne peut passer que par une élection d’Edouard Baldo. Ce serait vous mentir de dire que la victoire sera facile mais rien n’est impossible. Un sursaut fort rendrait possible une défaite de Mme Joissains.

Alors malgré le mécontentement, que je partage sur nombre de dossiers, quant à la politique de ce gouvernement, je vous invite à ne pas punir les aixois en laissant réélire une maire qui a laissé Aix décliner.Je vous invite à considérer le seul intérêt d’Aix dans le scrutin de dimanche.

Je compte sur vous

Lien Permanent pour cet article : http://cyrildimeo.fr/2014/03/26/un-sursaut/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.