Non aux dépenses démesurées pour la vidéosurveillance. Oui à une police municipale de proximité.

La mairie d’Aix s’apprête à se lancer, en janvier, dans un vaste plan d’extension de l’implantation de caméras de vidéo surveillance sur Aix. Plus de 500 caméras pourraient demain couvrir la ville.

Après 20 ans de gestion municipale, malgré une vidéosurveillance déjà existante, la mairie n’a pas résolu les nombreux problèmes d’insécurité d’Aix. Dans certains quartiers l’insécurité est là. Dans toute la ville les problèmes de cambriolage restent importants et ne sont pas endigués. Non la vidéosurveillance n’est pas le bon moyen de lutter contre ces problèmes. Elle ne l’a pas été et plus de caméras n’y feront rien.

D’une part car la vidéosurveillance n’intervient qu’à posteriori des délits pour chercher les auteurs et non empêcher les faits. Ensuite car elle mobilise de nombreux policiers municipaux pour sa gestion. Or des patrouilles de police municipale circulant dans tous les quartiers seraient bien plus efficaces. De plus la vidéosurveillance engloutit des sommes colossales (plus de 5 millions d’euros par an) qui seraient plus utiles pour embaucher des  personnels afin de créer enfin une réelle police de sécurité qui cesse de dysfonctionner.

Moyens qui pourraient aussi permettre de former les policiers municipaux et de les équipe de manière correcte notamment pour assurer leur mission de police contre les nuisances sonores.

Lien Permanent pour cet article : https://cyrildimeo.fr/2020/12/30/non-aux-depenses-demesurees-pour-la-videosurveillance-oui-a-une-police-municipale-de-proximite/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.