Mettre l’écologie au coeur des primaires de l’opposition

En 1995 à 20 ans, j’ai adhéré au Parti des Verts, et au sein du Parti Socialiste depuis 2008, je suis resté un farouche militant de l’écologie. Je me présente aujourd’hui dans le cadre des élections municipales à la primaire de l’opposition avec le slogan « DE L’AIR », qui résume mes objectifs en matière de renouvellement politique, et mes priorités en matière d’environnement.

Aix est une ville conservatrice, régie par le favoritisme et le clientélisme, où l’économie de rente immobilière dicte l’urbanisme, où les quartiers et les villages sont ségrégués, où la voiture règne sans partage.

Il faut en finir avec la mise en coupe réglée par le clan Joissains, qui prépare non pas notre avenir dans la métropole marseillaise, mais la transmission de la mairie à la fille des propriétaires. Il faut ouvrir le conseil municipal à toutes les catégories de notre population, de façon que toutes les générations (et singulièrement les jeunes) et toutes les couches sociales  (et singulièrement les quartiers populaires) y soient représentées. C’est la seule façon que leurs problèmes spécifiques soient réellement pris en compte.

Aix est une des villes les plus polluées de France. Une ville où la crise du logement est patente. Pour répondre à ces deux enjeux, je préconise un urbanisme durable. Je pense qu’il faut structurer la logique de développement urbain à partir du réseau de transport public: créer des arrêts SNCF  (les facs, Luynes, la Calade, Puyricard /Venelles) et à l’horizon 2025, remettre en marche les lignes abandonnées du réseaux régional : Aix/Rognac et Gardanne/ Fuveau. Ce qui devrait permettre de créer 3  autres nouveaux arrêts, un au Jas de Bouffan au pied de la fondation Vasarely,  un aux Milles et un à la Duranne, le long d’espaces urbains re-densifiés. Nous ne sommes pas condamnés au mitage de notre territoire et aux embouteillages.

Aujourd’hui à Aix, on construit comme il y a 30 ans. Alors que nombre d’autres villes se lancent dans des démarches d’écoquartiers, de villages ou de quartiers en transition, rien de tel à Aix. Même de simples équipements pour les énergies renouvelables ne sont pas réalisés. Que de retards !! Quel gâchis ! Et ce alors que de nombreuses villes favorisent des constructions à fortes économies d’énergie, voire des bâtiments passifs ou bioclimatiques. Et que des villes investissent dans une économie circulaire et durable, économe en énergie.

Aujourd’hui, il est urgent de rationaliser la gestion de l’espace, en évitant le mitage territorial, en sauvant les zones agricoles pour y faire une agriculture bio et durable de proximité, en protégeant des espaces naturels remarquables. Il est donc urgent de construire intelligemment dans des pôles urbains intenses structurés par des équipements collectifs. Avec du courage et de la volonté politique, nous pouvons réduire l’empreinte écologique de notre ville par une réorientation radicale de sa politique du logement et du transport, qui limitera le zonage des commerces, des industries et des lieux d’habitation.

Mais la défense de l’écologie passera aussi par une promotion des innovations sociales dans une ville qui étouffe sous le conservatisme. C’est pourquoi je défendrai la création de ressourceries ou d’ateliers de transformations associatifs de type FAB LAB ouverts à tous. Je crois que l’on peut redonner aux habitants le pouvoir de s’organiser localement et de recycler, créer et s’entre-aider pour répondre au délitement du lien social et à la crise écologique. Cette confiance retrouvée dans les citoyens m’amènera aussi à mettre en place des jardins partagés, et des rues jardinées par les habitants, comme en Allemagne.Eteindre les éclairages publics la nuit, arrêter l’usage de pésticides dans les jardins publics, promouvoir les énergies renouvelables, piétonniser une partie du centre ville… L’écologie doit devenir une réalité à Aix.

Il y a urgence à mettre l’écologie au cœur des politiques municipales à Aix. Je vous invite à me soutenir dans cette démarche en votant le 13 octobre aux primaires de l’opposition qui désigneront je l’espère le futur maire d’Aix.

Vérifiez à l’adresse http://cyrildimeo.fr/primaires/ l’emplacement du bureau de vote « primaire » auquel correspond votre inscription sur les listes électorales à Aix.

Merci d’avance de votre soutien.

Lien Permanent pour cet article : http://cyrildimeo.fr/2013/10/11/mettre-lecologie-au-coeur-des-primaires-de-lopposition/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.